Newsletter Biodiversité et business

Article publié le 09 mars 2011


Changement climatique : la biodiversité de l’Arctique en danger


Alors que la glace de l’Arctique a atteint son troisième niveau le plus bas en 2010, une étude récente indique que les femelles ourses polaires ont de plus en plus de mal à mener leur grossesse à terme. L’étude prévoit que si la mer de glace de la baie d’Hudson (Canada) se rompt un mois plus tôt qu’habituellement, 40 à 73% des ours polaires femelles enceintes pourraient ne pas réussir à mener leur grossesse à terme, mettant un peu plus en péril la survie de l’espèce.
Le constat est le même pour les morses qui utilisent les mers de glace comme plateforme de maternité et sur lesquelles les femelles donnent naissance et élèvent leurs jeunes. La perte de cet habitat a amené les services américains de la pêche, de la faune et de la flore à intégrer le morse parmi les espèces menacées.



Linked in Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


Retour