Newsletter Biodiversité et business

Article publié le 11 mars 2009


Le déclin des oiseaux européens: un indicateur pour mesurer l’érosion de la biodiversité


Une nouvelle étude menée par l’université de Durham (Royaume-Uni) et financée en partie par l’Agence européenne de l’environnement (AEE) a mis au point un indicateur pour mesurer la sensibilité des oiseaux européens aux variations des températures. Sur 122 espèces d’oiseaux communs étudiées parmi les 526 espèces répertoriées en Europe, 75% subiraient un déclin de leurs effectifs du fait du réchauffement climatique.
On apprend ainsi que les bécasses, divers passereaux, les pinsons, les mésanges boréales ou encore les rossignols pourraient un jour quitter le territoire européen faute d’avoir pu s’accommoder de la transformation de leur environnement.
Les oiseaux étant considérés comme un bon marqueur de la biodiversité l’AEE a décidé d’intégrer ce nouvel indicateur aux indices déjà utilisés pour mesurer l’érosion de la biodiversité sur le continent.



Linked in Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


Retour